Prix d’une piscine, le guide complet

Rien de tel qu’une piscine dans le jardin pour profiter des belles journées ensoleillées et de nager en toute liberté. Loin des regards indiscrets, une piscine à la maison permet de goûter au plaisir de la baignade, et ce, à n’importe quel moment de la journée. Si vous prévoyez de concevoir une piscine chez vous, vous devrez alors connaître son prix pour commencer. Ceci dit, il n’est pas évident de l’évaluer puisqu’il varie grandement et dépend souvent de nombreux facteurs. En l’occurrence, du type de piscine, de sa taille, des matériaux, des accessoires, de la forme, etc. Pour connaître le budget à prévoir pour votre piscine, nous vous invitons à lire ce guide. Aussi, nous vous suggérons de faire une demande de devis, c’est gratuit et cela vous permet d’avoir une idée très précise du prix de la piscine avec des artisans de votre région.

Les différents types de piscine

  • Prix d’une piscine coque

Une piscine coque est une piscine enterrée qui se compose de coque moulée dans une usine. Concrètement, la structure du bassin résulte d’une superposition de couches de matériaux dans une moule. Ensuite, les strates internes seront constituées par plusieurs couches de résine et de fibre de verre. Il y a aussi des poteaux pour stabiliser et consolider la structure. Ce type de piscine procure d’innombrables avantages tels que la facilité de pose et la large variété de personnalisation (forme, couleur, taille et modèle). En moyenne, ce type de piscine coûte entre 7 000 et 30 000 euros. Mais ce prix peut encore varier selon le modèle choisi : en coque polyester ou en coque acrylique.

La piscine à coque polyester ne demande aucun entretien particulier. En effet, elle n’attire pas les saletés ni les poussières. De plus, le polyester est un matériau doux et s’adapte à tous les traitements chimiques de l’eau. Son prix oscille entre 6 000 et 20 000 euros. D’autre part, la piscine acrylique est faite pour durer grâce à ses parois résistantes. Effectivement, ses parois sont insensibles à toutes les formes d’attaques et aux variations climatiques. Ce type de piscine a une forme arrondie et un aspect plutôt brillant. Tout comme le modèle polyester, celui-ci est facile à entretenir de par son adhésion moindre à la salissure. Assez onéreuse à l’achat, la piscine acrylique coûte entre 7 500 et 25 000 euros.

  • Piscine intérieure

Comme son nom le laisse à deviner, une piscine intérieure est intégrée à votre habitation. Mais pour pouvoir en profiter, il faut payer le prix, car ce type de projet exige des travaux plus conséquents et donc, un budget beaucoup plus important. En moyenne, vous devez débourser entre 30 000 et 50 000 euros, et ce, en fonction des matériaux, type de piscine et taille. Si vous disposez d’un budget serré, optez pour le modèle en PVC qui coûte en moyenne entre 600 et 1 000 euros. Les piscines intérieures en béton sont les plus coûteuses en revanche puisque leur conception commence à 50 000 euros.

Pour l’installation, il faut prendre en compte beaucoup plus de facteurs comme de l’aménagement du sous-sol, le système de déshumidification, la ventilation et la stabilité du sol. Ainsi, c’est une opération délicate qui nécessite du temps et des compétences spécifiques qu’il vaut mieux confier à un professionnel. Pour finir, retenez que ce type de piscine requiert un entretien rigoureux sur le long terme. La raison est simple, elles s’utilisent plus régulièrement que ses semblables extérieures.

  • Piscine à débordement

Une piscine à débordement se base sur le principe d’écoulement en continu de l’eau du bassin. Elle ne dispose pas dans ce cas d’une margelle et laisse couler l’eau dans un bac. Pour ce faire, il convient de concevoir un bac de débordement qui doit avoir un volume de 10 % égal à celui de la piscine pour éviter les mauvaises surprises. Concrètement, une fois l’eau tombée dans le bac, elle sera filtrée et nettoyée pour enlever toutes les impuretés avant d’être rejetée de nouveau dans le bassin. Elle peut se décliner sous deux types : débordement cascade ou débordement miroir. La piscine à débordement cascade est très appréciée de par son effet de cascade spectaculaire. L’eau s’écoule par un ou plusieurs côtés du bassin avant d’atterrir dans un deuxième bassin. En ce qui concerne la piscine à débordement miroir, l’eau jaillit sur les bords du bassin créant ainsi un effet miroir.

Question prix, pour entreprendre ce type de projet, il faut prévoir un budget supplémentaire de 30 % par rapport au modèle classique. Le tarif de son aménagement peut donc atteindre les 20 000 euros selon les accessoires et la complexité des travaux. Mais n’oubliez pas que ce prix peut différer en fonction des contraintes du terrain et des équipements utilisés.

  • Une piscine en kit

La piscine en kit a l’avantage d’être plus rapide à mettre en place. Il s’agit d’une piscine préfabriquée qui est livrée avec les éléments de composition et qu’il suffira juste d’assembler. Elle peut être hors-sol ou bien enterrée. Hors-sol signifie que la piscine est à poser tout simplement sur le sol sans besoin de creuser et d’abîmer le jardin. Par contre, la piscine enterrée est vouée à durer dans le temps puisqu’elle s’encastre directement dans le sol du jardin. Pour cette opération, l’idéal serait de recourir à un spécialiste. Niveau budget, le prix d’une piscine en kit hors-sol est estimé entre 500 et 800 euros hors pose et pour celle enterrée, il faut compter entre 2 000 et 20 0o0 euros selon les matériaux utilisés. Pour ce qui est de la pose, le tarif d’un professionnel pour installer une piscine en kit hors-sol se situe entre 2 000 et 5 000 euros, il est de 6 000 à 10 000 euros pour la version enterrée.

Le prix selon la forme de la piscine

Une piscine peut se décliner sous différentes formes : rectangulaire, ronde, carré ou haricot. En fait,toutes les formes sont possibles et vous l’aurez compris, le prix diffère selon la forme voulue.

La piscine ronde

Est généralement connue pour être des piscines bas de gamme. En plus, c’est souvent le choix par défaut des personnes qui ont un faible budget. Néanmoins, cela ne veut pas dire qu’elles n’ont pas de charme. D’ailleurs, leur forme arrondie leur permet de se fondre aisément dans le jardin. Mieux encore, elles sont pratiques et économiques sur la durée. Notez que ce sont principalement des piscines hors-sol de type gonflable ou autoportant. Leur prix tourne autour de 1 000 et 1 500 euros.

La piscine haricot

Comme son nom l’indique, est une piscine en forme de haricot. Elle se caractérise de par son aspect courbé et l’absence d’angle ou de forme géométrique. L’avantage c’est qu’elle s’adapte à tous les espaces même très petits. Ce type de piscine s’avère aussi très esthétique tout améliorant le confort de la personne au moment de la nage. Elle correspond généralement à une piscine enterrée, mais rien ne vous empêche d’opter pour la version semi-enterrée. Concernant son prix, il commence à 10 000 euros cependant en cas de déstockage, ce tarif peut se voir être réduit.

La piscine rectangulaire

Est la solution la plus classique et la moins chère. Elle a l’avantage d’être extrêmement pratique pour nager. Elle est aussi très simple de l’accessoiriser avec des abris ou des bâches. Mais en raison de son manque d’esthétique et son côté banal, elle ne constitue plus le modèle de premier choix pour les particuliers.

Le prix selon les matériaux

Une piscine en inox

Attire de plus en plus de particuliers. Et pour cause, l’inox est un matériau esthétique, solide et très résistant. Il saura rallonger la durée de vie de votre structure. Qui plus est, il est très facile à entretenir. Pour une piscine de 10 mètres carrés, le tarif varie entre 20 000 et 40 000 euros. Bien évidemment, pour une surface de 30 mètres carrés, il faut prévoir le triple de ce budget.

Une piscine en verre

est une solution haut de gamme qui ne convient pas à toutes les portefeuilles. Pour cause, les matériaux utilisés sont à la fois onéreux et fragiles, ce qui demande forcément l’intervention d’experts. C’est une option coûteuse certes, mais les avantages sont indéniables. En terme d’esthétique, vous ne pouvez pas trouver mieux. Les parois sont transparentes ce qui permet aux baigneurs d’avoir un visuel clair sur les alentours. Comme alternative, vous pouvez choisir soit le verre feuilleté soit le verre acrylique. Mais le mieux serait de partir sur le verre acrylique qui affiche une résistance de 10 fois supérieure à celle d’un verre ordinaire. Concernant les fourchettes de prix, le plexiglas ou acrylique coûte environ 27 euros. Ainsi, le prix d’une piscine semi-enterrée en verre peut aller jusqu’à 30 000 euros.

Une piscine en bois

Est réalisée à partir de matériau noble, rustique et ultra résistant. De plus, il est déjà dans son élément dans un jardin et saura parfaitement s’intégrer à votre déco extérieur. Les piscines en bois peuvent se présenter sous différents types : semi-enterré ou enterré. Concernant le prix, le modèle semi-enterré coûte entre 4 000 et 17 000 euros tandis que celui enterré varie entre 8 000 et 30 000 euros.

Une piscine en béton

Est la meilleure alternative qui soit. Facilement personnalisable, elle admet différents formats, coloris et tailles. En terme de prix, on distingue trois modèles de piscines en béton : celui maçonné, banché et projeté. Le plus abordable étant la piscine en béton maçonnée qui coûte entre 120000 et 200000 euros. Ensuite, il y a la version en béton banché qui est estimé entre 150 000 et 250 000 euros. Enfin, celle en béton projeté qui est entre 250 000 et 350 000 euros.

Une piscine en acier

Est un excellent choix pour habiller l’extérieur de votre maison. En effet, l’acier offre bien des avantages tels que la durabilité et la résistance face à toutes les épreuves. Pour ce type de piscine, le coût s’élève à 6 000 euros s’il s’agit d’un modèle enterré et pour celui en kit, il varie entre 800 et 4 000 euros.

Les autres critères de variation du prix d’une piscine

Hormis tout ce qui a déjà été énuméré, d’autres facteurs entrent aussi en compte pour estimer le prix d’une piscine tels que l’entretien et sa dimension.

  1. L’entretien

Pour connaître le prix de l’entretien d’une piscine, il faut d’abord estimer la quantité d’eau nécessaire pour remplir le bassin. D’entrée, sachez que ce dernier exige 1 000 litres d’eau par mètre cube. En moyenne, le litre de l’eau en France est facturé à environ 3 euros. Ainsi, il faut débourser 150 euros pour remplir entièrement la piscine. S’agissant de l’entretien, vous devez renouveler l’eau au moins une fois tous les ans. Attention ! Il ne s’agit pas de vider totalement le bassin, mais uniquement 12 mètres cubes, ce qui vaut à 36 euros par an. Pour les produits d’entretien, vous avez le choix entre le chlore, baume ou chlore. Le traitement au chlore, le budget à prévoir est de 230 euros chaque année. Pour le traitement au brome, le tarif annuel est de 260 euros et enfin, pour le sel, il faut un total de 150 euros.

  1. La taille de la piscine

Qu’elle soit enterrée ou hors-sol, la taille de la piscine est un critère déterminant qui peut influencer grandement son prix d’achat. Pour connaître sa taille cependant, il faut évaluer les besoins de la famille et à la fois tenir compte de la configuration du terrain. Mais en principe, plus la dimension est importante, plus le tarif augmente. Pour une piscine inférieure à 20 mètres carrés, le coût oscille entre 13 000 et 20 000 euros. Comme il s’agit de bassin de petite taille, mieux vaut choisir une piscine monocoque ou en kit. Sans compter que le prix reviendra plus cher si vous préférez la piscine enterrée, et ce, de la même taille.

Pour une piscine entre 20 et 30 mètres cubes, vous devez facturer entre 20 000 et 30 000 euros. C’est en effet la dimension minimale raisonnable pour une piscine. De plus, le coût pourra être réduit si vous optez pour le modèle en kit ou monocoque. Et au-delà de 30 mètres cubes, il vous faudra débourser entre 30 000 et 50 000 euros. Cette hausse de prix s’explique par la très grande dimension de ce type de piscine. Il s’agit sans doute de piscine de luxe qui est réservée aux gens fortunés qui ont les moyens financiers de se le procurer.

En outre, si le budget n’est pas du tout un problème pour vous, n’hésitez pas à accessoiriser votre piscine. Pour des raisons de sécurité, équipez-la d’une barrière, un volet roulant ou bien d’un système d’alarme. Cela permettrait de prévenir contre les chutes accidentelles dans l’eau. En ce qui concerne le prix, il diffère selon le système de sécurité choisi.