Pourquoi opter pour une piscine semi-enterrée ?

Une piscine semi-enterrée comme son nom l’indique est une piscine partiellement enterrée. Pour faire simple, sa première partie est enterrée dans le sol, tandis que sa seconde partie est visible à l’extérieur. Elle est ainsi à mi-chemin entre la piscine entièrement enterrée et celle qui est construite hors-sol.

Si vous envisagez d’en construire une, il est indispensable de passer par quelques étapes bien déterminées, à commencer par la demande d’autorisation. Cela dépendra surtout de l’ampleur des travaux que vous allez effectuer mais aussi de votre commune. Sachez par contre que les bassins de moins de 10 m² n’ont pas besoin d’être déclaré. Par contre, si vous allez au-delà des 100 m², c’est un permis de construire que vous devrez avoir. Bien évidemment, une fois les légalisations faites, vous pouvez passer aux travaux de construction.

Ce n’est pas pour autant ce que nous allons développer tout au long de notre article. À ce sujet, vous êtes invités à vous renseigner auprès de votre mairie. Pour notre part, nous allons démontrer tous les bénéfices que réserve la construction d’une piscine semi-enterrée. Pour ce faire, notre rédaction se concentrera sur trois grandes parties : les matériaux de construction, l’installation et les avantages de notre modèle.

Devis

Jusqu'à 3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici

Possibilité d’utilisation de divers matériaux

Possibilité d’utilisation de divers matériaux Pour un projet de construction de piscine semi-enterrée, vous pouvez utiliser un grand nombre de matériaux. D’abord, si vous vous penchez vers un modèle coque, vous avez la possibilité d’adopter de la résine ou encore du polyester. Quels avantages vous procure cette première alternative ? Vous avez en effet la liberté de choisir la forme que vous souhaitez. Votre équipement arrivera aussi tout prêt à être semi-enterré, comme nous avons l’habitude de dire. Parmi les autres types de matériaux, il y a : le bois, l’acier et le béton.

Le bois est très prisé dans la réalisation d’une piscine semi-enterrée. Les raisons en sont diverses. Il donne un design original à la construction. En termes de coût, il est également moins onéreux. Il faut tout de même signaler que l’adoption de cette matière exige une grande vigilance. Le bois que vous utilisez doit être bien traité afin qu’il puisse supporter l’humidité. Le type composite et le pin traité autoclave sont très recommandés dans ce cadre. Par ailleurs, vous devez également trouver un emplacement non accidenté de façon à optimiser la stabilité de l’installation.

La piscine semi-enterrée en acier est idéale pour prévenir les dégâts que l’humidité peut provoquer. Cet élément est également plus résistant aux glissements de terrain. Il est tout de même moins attractif que les deux autres variantes. Mais pour corriger cela, vous pouvez toujours recouvrir la partie visible à l’extérieur avec du bois. Ce style est très en vogue en ce moment.

La piscine semi-enterrée en béton est presque semblable à la piscine enterrée. Sa plus grande qualité est sa solidité. Elle demande par ailleurs de gros travaux et donc de gros investissements mais le résultat en vaut vraiment la peine. Veillez seulement à solliciter l’expertise d’un professionnel pour l’étude et la réalisation de votre projet.

Les enjeux de l’installation d’une piscine semi-enterrée

Les enjeux de l’installation d’une piscine semi-enterrée Comme nous l’avons vu dans l’introduction, nous avons, à côté de la piscine semi-enterrée, deux autres variantes : la piscine hors-sol et la piscine enterrée. En analysant les enjeux que demande l’installation des trois modèles, nous pourrons bien nous placer par rapport aux efforts que nous devrons fournir dans la construction d’une piscine semi-enterrée.

Pour faire court, la fabrication d’une piscine enterrée demande la réalisation de travaux de gros œuvre : traçage, terrassement, drainage, canalisation, etc. Celle d’une piscine hors sol se limite à une simple installation, qui se fera bien évidemment après un choix murement réfléchi de l’équipement. Piscine autoportante, gonflable… Vous déciderez en fonction de certains critères : budget, superficie du terrain…

À l’évidence, une piscine semi-enterrée demande moins de travail qu’une piscine enterrée. À côté de la piscine hors sol par contre, elle réclame plus d’investissements. C’est ce que nous allons aborder pour continuer. Une piscine semi-enterrée bien installée passe par trois étapes de fabrication. Nous parlons du choix et de la préparation de l’emplacement, la mise en place de la piscine et l’introduction du revêtement étanche.

Après avoir choisi l’endroit où vous allez mettre votre piscine, vous devez passer au creusement du sol. L’enfouissement doit être de niveau moyen. Une fois le trou prêt, le dressage de la piscine va suivre. Ses parois doivent y entrer en premier. Pour les soulever, l’usage de cales sera nécessaire. Vous devez savoir que pour soutenir votre installation, il vous faut encore répandre du béton sur l’espace réservé à cet effet. Les autres composants à mettre en place pour continuer sont les bâches de protection étanches et les panneaux modulaires. La dernière tâche à effectuer est l’élaboration du système de filtrage d’eau. Pour achever notre article, nous allons maintenant déterminer tous les avantages d’une piscine semi-enterrée.

Les autres avantages d’une piscine semi-enterrée

Les avantages que procure une piscine semi-enterrée sont bien nombreux et concrets. Nous les avons tout de même résumés en trois points.

  • Ce que nous avons pu remarquer en premier lieu, c’est qu’elle est largement plus esthétique que les deux autres variantes. Cela peut bien s’expliquer. Tout d’abord, elle peut être réalisée avec différents matériaux, les plus classiques aux plus esthétiques (nous en avons déjà parlé). Ensuite, elle peut être installée dans les plus beaux coins de votre cour : dans un jardin fleuri, au milieu de la pelouse, etc. D’une manière générale, elle optimisera votre extérieur surtout si vous savez bien faire travailler votre imagination.
  • En matière de superficie et de profondeur, vous avez une grande liberté de choix. Si vous avez un petit terrain, vous vous limiterez bien sûr à une petite piscine. Mais dans le cas où vous en disposez assez, rien ne vous empêche de prendre les mêmes mesures que celles d’une piscine enterrée, d’autant que les coûts de travaux seront moins chers. Dans la partie précédente, nous avons pu voir les étapes des travaux à entreprendre. Plus concrètement, vous pouvez avoir votre piscine semi-enterrée aux environs de 2 000 euros. Si vous voulez miser encore plus, les réalisations en béton ou en bois composite sont idéales.
  • D’autre part, une piscine semi-enterrée exige moins d’entretien. C’est premièrement parce qu’elle ne s’enfouit pas complètement dans le sol. Comme elle est un peu rehaussée, il y a aura moins de saletés qui iront s’y infiltrer. Dans tous les cas, pour garantir un usage hygiénique, ne négligez pas son entretien régulier. Si vous manquez de temps ou de matériel pour ce faire, vous pouvez toujours vous tourner vers les services d’un établissement professionnel. Vous pouvez opter pour un nettoyage régulier ou pour un entretien ponctuel.

Laisser un commentaire